Centre BRAIN-MOOVE

Centre de Stimulation Neuro-Fonctionnelle Chiropratique

ST MALO / BRETAGNE / FRANCE

Chiropracteur

Divers / Autres

La Vibration transcutanée tendineuse focale au service des enfants cérébro-lésés

Thérapie par vibration chez les patients atteints de paralysie cérébrale : une revue systématique

Article en texte intégral en libre accès

Ramona Ritzmann1, Christina Stark2,3, Anne Krause4

1Département des sciences du sport, Université de Fribourg, Fribourg, Allemagne ; 2Hôpital pour enfants et adolescents, Université de Cologne, Cologne, Allemagne ; 3Cologne Center for Musculoskeletal Biomechanics (CCMB), Université de Cologne, Cologne, Allemagne ; 4Institute of Training and Computer Science in Sport, Université allemande du sport de Cologne, Cologne, Allemagne

Résumé : Le trouble neurologique paralysie cérébrale (PC) est causé par des lésions non progressives du cerveau immature et affecte les mouvements, la posture et le système musculo-squelettique. La thérapie par vibration (TV) est de plus en plus utilisée pour réduire les signes et symptômes associés à cette déficience intellectuelle. Le but de cette revue narrative était d'évaluer systématiquement les recherches publiées concernant les effets aigus et à long terme de la TV sur les paramètres fonctionnels, neuromusculaires et structurels. Des recherches systématiques dans trois bases de données électroniques ont identifié 28 études qui remplissaient les critères d'inclusion. Des études ont été analysées pour déterminer les caractéristiques des participants, les protocoles de traitement de la TV, l'effet sur la fonction motrice globale (FMG), la force, la démarche, la posture, la mobilité, la spasticité, l'excitabilité réflexe, le tonus musculaire, la masse et la force osseuse au sein de cette population, et les mesures des résultats utilisé pour évaluer les effets. Les résultats ont révélé qu'une session aiguë de TV réduit l'excitabilité réflexe, la spasticité et les déficits de coordination. Par la suite, la TV a un effet positif sur la capacité de se déplacer, se manifestant par la FMG, la force, la démarche et la mobilité chez les patients atteints de PC. Les effets persistent jusqu'à 30 minutes après la TV. Les effets à long terme de la TV se manifestent par une diminution du tonus musculaire et de la spasticité se produisant en même temps qu'une amélioration de la capacité de mouvement en ce qui concerne la FMG, la force, la démarche et la mobilité, ainsi qu'une augmentation de la masse musculaire et de la densité minérale osseuse. Le contrôle de la posture n'a pas été affecté par la TV. En conclusion, l'application aiguë et chronique de la TV en tant qu'approche non pharmacologique a le potentiel d'améliorer les symptômes de la PC, réalisant des adaptations fonctionnelles et structurelles associées à des améliorations significatives de la vie quotidienne. Même si d'autres études incluant des populations adultes validant les mécanismes neuromusculaires sous-jacents aux adaptations susmentionnées devraient être encouragées, des preuves scientifiques croissantes soutiennent l'efficacité de la TV en ce qui concerne la complémentation des traitements conventionnels (physiothérapie et médicaments). Par conséquent, la TV pourrait réduire l'incapacité physique associée au CP et les handicaps sensorimoteurs. Les objectifs pour les patients et leurs soignants concernant une plus grande indépendance et une sécurité améliorée peuvent être atteints plus facilement et plus rapidement.

Mots-clés : spasticité, muscle, démarche, posture, réflexe, neuromusculaire

Article posté le 31/05/2018


consulter tous les articles de la thématique Divers / Autres