Centre BRAIN-MOOVE

Centre de Stimulation Neuro-Fonctionnelle Chiropratique

ST MALO / BRETAGNE / FRANCE

Chiropracteur

Divers / Autres

Mal du débarquement : possible défection vestibulo-cérébelleuse

Le syndrome du Mal du Débarquement (MdDS) fait généralement suite à des voyages en mer, mais il peut survenir après des vols aériens turbulents ou spontanément. Les principales caractéristiques sont un balancement, un chaloupement et/ou un basculement continus objectifs ou perçus à 0,2 Hz après les voyages en mer ou à 0,3 Hz après les vols. Les oscillations peuvent durer des mois ou des années et sont extrêmement perturbantes. Les symptômes associés semblent secondaires à la sensation incessante de mouvement. Nous avons précédemment suggéré que la maladie puisse être attribuée à une mauvaise adaptation de l'intégrateur de stockage de vitesse dans le système vestibulaire, mais les mécanismes neuronaux réels entraînant le MdDS sont inconnus. Ici, sur la base d'expériences sur des primates subhumains, nous proposons une série de postulats à travers lesquels le MdDS est généré : (1) Le MdDS est produit dans l'intégrateur de stockage de vitesse par activation de vestibular-only (VO) neurons de chaque côté du tronc cérébral qui oscillent d'avant en arrière à 0,2 ou 0,3 Hz. (2) Les groupes de neurones VO sont pilotés par des signaux provenant des cellules de Purkinje dans le nodule cérébelleux. (3) Une exposition prolongée au roulement, que ce soit sur la mer ou dans l'air, conditionne les neurones liés au roulement dans le nodule. (4) L'exposition prolongée provoque un décalage du vecteur d'orientation de tangage de sa position d'origine alignée avec la gravité vers une position inclinée en roulis. (5) Un traitement réussi implique une exposition à un stimulus optocinétique plein champ tournant autour de la verticale spatiale pour contrer la direction du déséquilibre vestibulaire. Cela se fait en roulant la tête à la fréquence du balancement, du balancement ou du balancement perçu. Nous notons également des expériences qui pourraient être utilisées pour vérifier ces postulats, ainsi que la prise en compte d'éventuels défauts dans la logique. Questions importantes sans réponse : (1) Pourquoi le MdDS affecte-t-il principalement les femmes ? (2) Quel aspect du roulis provoque la prolongation du vecteur d'orientation incliné, et pourquoi est-il si prolongé chez certains individus ? (3) Qu'est-ce qui provoque l'augmentation des symptômes de certains patients à leur retour à la maison après le traitement, et comment éviter cela ? Nous postulons également que les mêmes mécanismes sous-tendent le Mal du Débarquement, moins gênant et de durée plus courte.
(PDF) Hypothesis: The Vestibular and Cerebellar Basis of the Mal de Debarquement Syndrome. Disponible depuis : https://www.researchgate.net/publication/322938328/download [consulté le 23 sep 2018].

https://www.researchgate.net/publication/322938328_Hypothesis_The_Vestibular_and_Cerebellar_Basis_of_the_Mal_de_Debarquement_Syndrome/fulltext/5a78924945851541ce5c72ad/322938328_Hypothesis_The_Vestibular_and_Cerebellar_Basis_of_the_Mal_de_Debarquement_Syndrome.pdf?origin=publication_detail

https://www.researchgate.net/publication/322938328/download

Article posté le 23/09/2018


consulter tous les articles de la thématique Divers / Autres